20.04.2017

RER : Véronique SALVI dénonce un montage financier réalisé au détriment de la Wallonie

En Commission des Travaux publics,  Véronique SALVI s’est inquiétée auprès du Ministre Maxime PREVOT du montage financier du Gouvernement fédéral destiné à financer le RER. Une nouvelle fois, les Wallonnes et les Wallons sont lésés !

Après de nombreux rebondissements, des retournements de positions et des flagrants mensonges, le gouvernement fédéral vient d’annoncer avoir bouclé le financement du RER et une fin des travaux à l’échéance 2028.

Cependant, pour Véronique SALVI, cette annonce suscite de nouvelles inquiétudes. En effet, le montage financier présenté par le gouvernement fédéral d’un total de 1,485 milliards se décompose comme suit : 1 milliard d’emprunt d’Etat, le solde du Fonds RER pour 228 millions et le préfinancement de la Région wallonne pour 257 millions.  Or, ce préfinancement avait été mis à disposition par la Wallonie car le fédéral ne parvenait pas à trouver les moyens financiers nécessaires pour finaliser le RER, chose aujourd’hui faite avec l’emprunt d’Etat d’un milliard.

Ceci est d’autant plus interpellant que le solde de l’enveloppe, après déduction du coût du RER, sera destinée à des priorités régionales et ici, de nouveau, la Flandre bénéficie d’une enveloppe de 367 millions alors que la Wallonie devra se contenter de 53 millions soit quasiment rien !

Le Ministre PREVOT regrette le manque de concertation avec notre région lors de l’élaboration du montage financier du RER. 

Prochainement, il déposera une note sur la table du Gouvernement wallon une note décrivant, pour la Wallonie, les problèmes découlant des comptes et budgets prévus dans l’accord de coopération de 2001 et dans l’accord de préfinancement de 2005. 

Cette  note  proposera  aussi  et  surtout  les  objectifs et  les  lignes  de  force  de  la négociation  qui  s’ouvrira  prochainement  en  vue  du  nouvel  accord  de  coopération portant sur le préfinancement du RER et, on peut l’espérer, sur le prochain PPI (Plan Prioritaire d'Investissements).

Si cette négociation risque d’être difficile, Maxime PREVOT a promis de rester positif et dynamique dans ce dossier.

Véronique SALVI salue l’attitude du Ministre. Selon elle, il est primordial que le Gouvernement wallon maintienne la pression sur le Gouvernement fédéral afin que la Wallonie dispose au plus vite d’un RER complet pour accéder à Bruxelles.

  • Accueil
  • Social
  • Actions
  • Flickr
  • Carte

On En Discute

Un renseignement ? Un rendez-vous ?

  • Véronique Salvi
  • +32 71 700 724
  • Boulevard Tirou 163/8 6000 Charleroi
10 moins 3
=